Vous en avez marre des allées et venues répétitives pour ouvrir et fermer votre portail. La solution idéale pour éviter ce déplacement serait de le motoriser. Mais quel type de moteur faut-il choisir ? Comment faire le bon choix ? Découvrez toutes les astuces des professionnels à ce sujet.

Si vous n’avez pas encore choisi votre portail

Pour voir les compatibilités entre portail et motorisation, il est préférable de s’étendre sur la question dès la conception du portail.

Quelle motorisation pour un portail ?

Il faut choisir un portail qui répond exactement à vos besoins : en fonction de la cadence, de la vitesse, des moyens de commandes à distance, de la résistance du modèle (coulissant plus résistant qu’un battant), etc. Il faut vérifier les mesures de l’entrée pour installer votre portail Il faut penser au type de motorisation que vous souhaitez : s’il s’agit d’une motorisation discrète, il faut faire le choix entre une motorisation enterrée ou semi-enterrée Il faut estimer les travaux d’électricité et de maçonnerie pour sa mise en place Il faut envisager les évolutions comme la batterie de secours ou encore le visiophone Il faut impérativement respecter les normes en vigueur Portail à deux vantaux : quel type de motorisation faut-il choisir ?

Le portail à deux vantaux reste dans un encombrement qui correspond à la largeur de l’entrée. Pour le motoriser, vous disposez de deux solutions : la motorisation à vérin et la motorisation à bras. La motorisation à vérin est plus discrète, plus compacte également. Elle est aussi plus lente mais s’adapte parfaitement aux portails lourds. Elle peut être mise en œuvre sur un mur ou un poteau sur le même prolongement ou sur un mur perpendiculaire au portail. La traction d’un portail à deux vantaux s’effectue en direction des paumelles, de la fixation et du pivot du portail. Voilà pourquoi, cette motorisation nécessite des fixations solides.

La motorisation à bras est bien plus imposante et relativement plus rapide. Elle s’adapte également à tous les types de portails. Son système de traction sollicite moins les fixations et respecte la course des vantaux. Elle est surtout conseillée pour les portails d’une masse moyenne à lourde.

Dans les deux cas, il faut prendre en compte le sens d’ouverture du portail, son poids, sa robustesse, sa cadence, sa vitesse d’ouverture, son alimentation électrique et ses moyens de commande d’ouverture.

Quel type de motorisation pour un portail coulissant ?

Comme vous êtes obligés d’installer ultérieurement votre motorisation, vérifiez que l’automatisme prenne bien en compte la longueur de votre portail coulissant. Pour éviter une ouverture totale, vous pouvez placer une fonction « ouverture piéton » sur votre portail. Il faut faire attention à la transmission effectuée par crémaillère. Si généralement, elle se fixe sur n’importe quel type de support, sachez qu’elle nécessitera un graissage si vous disposez d’un engrenage moteur métallique. Il faut savoir que l’engrenage en nylon peut vous éviter ce processus de graissage fastidieux à la seule condition que le portail ne soit pas lourd. Sinon, une transmission en plastique ou en métal a la particularité de réduire les bruits.

Il faut également s’assurer que le bloc moteur soit rigide tout en gardant une certaine souplesse. Cela permet d’absorber les obstacles qui peuvent survenir sur la trajectoire du portail. Pour ce faire, il faut bien choisir la forme de son rail pour garantir le bon fonctionnement de votre motorisation. Ainsi, il y a le rail triangulaire qui est robuste et qui ne retient aucunes aspérités en surface. Ensuite, il y a la forme ronde qui est très conseillée mais qui dépassera le sol. Et enfin, il y a la forme carrée qui est proposée sur le marché mais qui a tendance à accumuler la pluie, la neige, la glace, la poussière et ou encore les feuilles.

Pour bien choisir la motorisation de son portail, il est préférable de se faire assister par un professionnel. Il saura quel type de motorisation sera le plus approprié à votre portail existant, et que devez-vous faire pour le rendre optimal pour un usage quotidien.