Une pergola est une petite construction qui se trouve sur le jardin ou sur la terrasse et sur laquelle on fait grimper différents types de plantations avec des fleurs afin de décorer l’endroit. Elle est dressée en forme de toiture avec des piliers et permet d’ombrager efficacement la surface où elle est placée.

Types de bois

Il existe plusieurs types de bois à partir duquel on peut construire une pergola mais le choix doit se reposer sur le fait de savoir quel est le bois le plus durable et le plus résistant à l’humidité. Par conséquent, il faut tout de suite reconnaître que le pin non traité est fortement déconseillé parce que sa longévité ne dépasse pas les cinq ans et que ses rejets de résine sont très désagréables au toucher. Par contre, on peut privilégier l’utilisation des bois suivants : le mélèze qui a des qualités mécaniques intéressantes, le douglas qui est le genre d’essence de bois qui pousse très vite, le cèdre rouge qui a une forte résistance à l’humidité mais qui nécessite un entretien, le robinier qui a une durée de vie de cinquante ans, le chêne qui est une essence très solide, le châtaignier et enfin les bois exotiques qui sont naturellement imputrescibles.

Quel bois pour une pergola ?

Classes de bois

La classe de bois est un facteur qui pourrait bien aider à faire le bon choix en matière de résistance de l’essence de bois. En effet, il existe cinq classes de bois dont : la classe 1 qui regroupe les bois destinés aux menuiseries intérieures comme les parquets ou les escaliers ; la classe 2 qui concerne les bois consacrés aux charpentes ou aux ossatures ; les classes 3a et 3b qui sont des bois qui ne résistent pas au contact direct avec le sol mais qui peuvent être exposés aux intempéries ; la classe 4 qui rassemble les bois au contact avec l’eau et la terre ; et enfin la classe 5 qui sont les bois employés en milieu marin.